• Follow us on
  • rss
30/jui
Juliette
Published in post

LES TRADITIONS DU MARIAGE 2

Aaah les mariages, les robes blanches, le voile de tulle, les alliances partagées… Tant d’éléments qui se retrouvent sur la check list des futurs mariés. Vous vous êtes déjà demandé pourquoi la mariée devait porter un voile lors de la cérémonie ? Parce que … Quittes à ce plier à ces traditions ancestrales, autant en comprendre les origines non ?

Voici quelques réponses à vos questions sur les origines des traditions du mariage ! Cette semaine on s’attardera sur les origines du voile, des alliances et du lancer de bouquet.

 

Devenu l’accessoire esthétique par excellence, le voile est un des éléments phares de la panoplie de la parfaite mariée. En tulle ou en dentelle, la mariée le porte pour dissimuler son visage à son bien aimé jusqu’à l’autel.
Mais si on remonte dans le temps pour trouver son origine, on découvre que le voile descend d’une tradition consistant à kidnapper sa future femme en lui jetant un drap dessus pour qu’elle ne retrouve pas son chemin. Plutôt étrange comme coutume…  Mais bon, pourquoi pas ! Cette tradition prend la fonction qu’on lui connait à l’ère des mariages arrangés à savoir, de dissimuler le visage de la mariée au futur époux, mais pour éviter que celui-ci ne s’échappe à la vue de sa promise! On ne sait jamais des fois qu’elle ne serait pas à son goût !
Oui bon… on vous l’accorde, que ce soit pour kidnapper sa fiancée ou ne pas la voir pour ne pas fuir les origines du voile ne sont pas forcément en faveur des femmes…  Mais c’est tellement émouvant quand le marié révèle le visage de sa promise avant de lui dire oui !

 

 

Alors après le levé de voile, et au moment des vœux, la tradition veut que les époux s’échangent des alliances. Si tout le monde sait que ces anneaux sont gage d’amour et de fidélité et qu’ils permettent de faire acte « d’alliance » avec une personne, des questions subsistent sur le port de cette bague. Eh oui, contrairement à ce que l’on peut penser, tout le monde ne porte pas l’alliance sur l’annulaire gauche !
Dans certains pays comme la Hongrie, La Grèce ou le Royaume-Uni les mariés portent leur alliance sur l’annulaire droit. Alors main droite ou main gauche, quelle est la différence ?
Sachez déjà que la tradition de s’échanger des alliances remonte à la Rome Antique ! Là des médecins auraient prouvé que l’annulaire gauche possédait un nerf directement relié au cœur. Et même si cette théorie a aujourd’hui été contredite par les scientifiques, certains continuent de croire à ce mythe.  Le choix de l’annulaire gauche (ou droit) aurait aussi comme origine des choix religieux. En effet, au 17e siècle, à l’occasion d’un mariage, le prêtre qui officiait aurait touché l’un après l’autre le pouce, l’index et le majeur (Au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit) gauche de la mariée, et aurait donc décidé de choisir le quatrième, l’annulaire pour y placer l’alliance. En opposition, les religions protestantes auraient choisi l’annulaire droit.

 

 

Nous finirons avec un autre must du mariage : le bouquet de fleur et surtout le fameux lancer !
Saviez-vous que la première fois qu’on a pensé à munir la mariée d’un bouquet c’était avant tout pour l’odeur ? Non, pas parque les fleurs c’est beau et que ça sent bon, mais surtout pour couvrir la mauvaise odeur des mariés qui n’avaient pas encore l’occasion de se laver tous les jours. Eh non mesdames, la douche italienne avec buses massantes n’a pas toujours existé !
Blague à part, à cette époque ils étaient composés de fleurs d’orangers choisies non seulement pour leur parfum mais aussi pour leur symbole de pureté. Et pendant de nombreuses années, plutôt que de le lancer dans l’assemblée, on avait coutume de le déposer sur un coussinet de velours et de le recouvrir d’un globe en verre afin d’en protéger la fraicheur. Il représentait alors l’éternité de l’union des époux. Mais aujourd’hui, le lancer de bouquet est à la mode ! Présent dans tous les films et séries romantiques ce moment de complicité entre la mariée et ses copines célibataires revient au galop. A l’origine, c’est un des souliers de la mariée que le marié lançait dans l’assemblée, symboliquement pour l’empêcher de marcher et de commettre un adultère. Bon… clairement, pour éviter de crever l’œil d’un invité avec le talon de la chaussure ou tout autre incident du genre, on a essayé de trouver quelque chose de moins dangereux à lancer : Le bouquet ! Et en plus, au lieu d’empêcher la mariée de tromper son mari, la mariée transmet sa chance et sa pureté à une des célibataires de la soirée pour qu’elle soit la prochaine à se marier. C’est plus réjouissant quand même…

 

Une chose est sûre, au festival Be Mine, ce ne sont pas les exposants qui manquent pour vous confectionner un bouquet parfait ! Et si vous ne nous croyez pas, faites un tour sur la page Nos exposants

 

Source : Photo 1, Photo 2, Photo 3

Juliette
Juliette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll to Top